LÉONARD DE VINCI, LA BIOGRAPHIE: DANS LA TÊTE ET L’INTIMITÉ D’UN GÉNIE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 1519-2019. Dès le mois de mai, les célébrations du cinq centième anniversaire de la Renaissance occuperont l’espace culturel européen, avec en point d’orgue la rétrospective internationale que le Louvre consacrera à Léonard de Vinci. Mais un livre évènement paraît également à cette occasion. Rédigé par Walter Isaacson, biographe de Steve Jobs et d’Einstein et ancien directeur de la rédaction du magazine Time, « Léonard de Vinci – la biographie » – un best-seller mondial, dont les droits d’adaptation au cinéma ont donné lieu à une foire d’empoigne entre Paramount et Universal – éclaire sous un nouveau jour la personnalité et l’œuvre de Léonard de Vinci. Une plongée intime dans la vie du maestro en prise avec son temps, qui de l’avis même de Bill Gates, est « la première à le dépeindre comme un être humain à part entière et permet de comprendre à quel point il était exceptionnel ».

Walter Issacson, professeur d’histoire à l’Université de Tulan et ancien directeur de CNN et de la rédaction du magazine Time décrit Léonard de Vinci sans ambages dans la monumentale biographie qu’il vient de lui consacrer : « C’était un inadapté, un esprit libre, qui questionnait en permanence la doxa de son époque. Steve Jobs me parlait souvent de lui comme d’un rebelle et de quelqu’un qui n’entrait pas dans le moule, et il s’en est d’ailleurs beaucoup inspiré. » Né hors mariage, ouvertement homosexuel, gaucher, végétarien, souvent distrait, non pratiquant, dépeceur de cadavres et n’hésitant pas à flirter avec les limites de l’hérétisme (son étude des fossiles l’a poussé à fustiger « la sottise et la simplicité de ceux qui s’imaginent que ces animaux furent portés par le Déluge en ces lieux si éloignés de la mer » ; il a par ailleurs écrit que le fœtus humain n’avait pas d’âme), Léonard de Vinci se révèle dans ces pages comme un boulimique de savoir et de vérité. « J’ai consacré mes biographies aux innovateurs qui se sont aventurés hors de leurs champs d’expertise pour établir des liens entre science et art, ou entre technologie et sciences humaines. Steve Jobs, bien sûr, après Benjamin Franklin et Einstein, mais Léonard de Vinci reste l’exemple suprême, le point culminant des trajectoires auxquelles je me suis intéressé. De Vinci a essayé de connaître tout ce qu’il était possible de savoir à son époque. Il a fait preuve d’une curiosité sans limite, plus qu’aucun autre génie avant et après lui. Un autodidacte, qui faisait tous les jours des listes des choses qu’il souhaitait connaître. » C’est notamment sur la base des 7200 pages de ses carnets manuscrits que Walter Isaacson fait revivre de Vinci, que l’on découvre tout autant intéressé par les phénomènes optiques et le fonctionnement du corps humain que par le vol des oiseaux. Ses apports sont considérables, qu’ils soient scientifiques (il est notamment le premier à comprendre que le cœur est au centre du système sanguin) ou artistiques (de Vinci est, selon certains critiques d’art, le premier peintre à introduire l’idée qu’un portrait puisse exprimer les pensées de son sujet).

La vitalité et l’acuité de ce récit de 600 pages ont propulsé le livre en tête des ventes de livres aux USA dès sa parution, dépassant même celles de la biographie de Steve Jobs. Depuis sa parution en fin d’année 2017, il s’en est écoulé plus d’un million d’exemplaires aux États-Unis, et les droits ont été vendus dans 36 langues à travers le monde. Quant à l’adaptation cinéma, c’est aux enchères qu’elle s’est conclue. Paramount, associé à Léonardo di Caprio, l’a emporté au grand dam d’Universal. « Je suis très heureux que Di Caprio se soit intéressé à mon livre. Indépendamment de son engagement pour l’environnement, que je partage, il est également un expert en art et en peinture. Il sera l’acteur parfait pour s’emparer du rôle. »

Léonard de Vinci, la biographie, paraît en français le 7 mars, aux éditions Quanto. Walter Isaacson sera de passage en France et en Suisse en mai pour présenter son livre.

À propos de l’auteur

Walter Isaacson est un narrateur hors pair. Ce journaliste de carrière qui a piloté le Time Magazine et CNN a rédigé les biographies de Benjamin Franklin, Henry Kissinger, Steve Jobs et Albert Einstein. Sa dernière biographie, publiée en 2017, paraît aujourd’hui en français ; elle plonge dans la vie de Léonard de Vinci. Isaacson est actuellement professeur d’histoire à l’Université de Tulane, USA.

À propos du label Quanto

Quanto est un nouveau label dédié à la publication d’ouvrages de type pop-science. Il s’adresse à tout lecteur désireux d’en savoir plus sur le monde qui l'entoure. Narratifs et attrayants, les ouvrages Quanto se lisent comme des romans, mais restent sans concession quant à la qualité de leur contenu scientifique. www.editionsquanto.com

Contact Presse

Prisca Thür-Bédert, prisca.thuer-bedert@epfl.ch, +41 21 693 41 42, +41 76 615 63 96

Gabriel Hussy